« rio raia » – exposition à l’occasion des Encontros de Braga 2022

rio raia
exposition dans le cadre des Encontros de Braga 2022
du 16 septembre au 30 octobre 2022

« rio raia » est à propos du fleuve Minho. C’est l’un des chapitres d’un travail photographique, intitulé « A Travessia » / “La Traversée” résultant d’un long voyage le long des rives de 4 fleuves : Minho, Douro, Tage et Guadiana, qui à certains moments de leur parcours sont la frontière visible entre le Portugal et l’Espagne, pays incontournables pour moi.

C’est un portrait fait pour comprendre comment nous vivons et traversons certaines géographies et ce qu’elles nous impriment. Comment nous exprimons le sentiment d’appartenance et les questions que soulève la présence ou l’absence de ce sentiment d’appartenance.

L’exposition a lieu au Museu dos Biscaínhos, Braga.
Le vernissage sera le 15 septembre à 17h30.

Exposition « Sobre o Amor / About love » – à Lisbonne


Sobre o Amor / About Love
de Maria do Mar Rêgo et Lilla Szász

Inauguration le  04.11 de 17h jusqu’à 20h.
Galeria Imago Lisboa /// 05.11 jusqu’au 18.12
Horaires d’ouverture: mercredi au samedi, de 14h30 jusqu’à 18h30
Rua do Vale de Santo António, 50C – Lisbonne

Cette exposition a été inauguré à la 2B Galeria à Budapeste, le 4 novembre 2020.

pour lire le texte de l’exposition, vous êtes invité à lire les versions anglaise et/ou portugaise du texte qui accompagne l’exposition. 
Pour cela veuillez choisir une des deux langues en cliquant sur le bouton en haut à droite.

Nouvelle Année / Un peu de travail

Nouvelle Année / Un peu de travail

Ce fut une année 2020 très étrange mais avec beaucoup de travail.
Parmi les différents projets, je suis en train de travailler sur la création d’une archive photographique sur l’impacte du Covid-19 dans la région de Alentejo, une commande de la Direcção Regional da Cultura do Alentejo faite à quatre photographes du territoire. Un projet avec le commissariat de Rui Prata.

.

Nouvelles publications et concours Phenomena

Nouvelles publications et concours Phenomena

Au cours des mois de novembre et décembre plusieurs collaborations ont vu le jour et sont devenues publiques.

  • Le projet Pelas Tascas du Frame Colectivo, en forme de jeu et de livre. Dans ce dernier se retrouvent des reportages photographiques, sur ces modestes restaurants en voies d’extinction, et des articles, ceci fruit d’une collaboration entre 20 photographes de la ville de Lisbonne et 20 écrivains.

  • En décembre, inaugurait l’exposition Exposição PHENOMENA, qu’a commencé comme un concours de photographie (dont j’étais membre du jury) et devenu une exposition dont j’étais co-commissaire et a été ouverte jusqu’en février 2020, à Évora. Organisé par le projet écoVerney de l’École des Sciences et Technologies de l’Université d’Évora, en collaboration avec la Municipalité d’Évora et la Direction Régionale de la Culture de l’Alentejo, avec le soutien du CIMAC, GESAMB, IPF, CCDRA et DELTA-Cafés:
  • Depuis décembre, le numéro 04 de la revue Hors-Champs est disponible editée par Les atelier de Traverse à Nîmes. 
    Dix écrivains ont écrit un texte à propos d’une des photographies de la série “L’amour n’est pas aveugle”.

 

À propos du jeu – publication

Une propostion sur le jeu – Revue Robida nº6

Parmi d’autres articles très intéressant, à propos du jeu, se trouve le résultat d’une folie commune : « The Adventures of Shifting Shape Towel »

Les pliages de serviettes ont été réalisées par Gloria Binato et Maria do Mar Rêgo
Le texte est de Sara Rêgo et le titre de Marta Alvares.

 

Les dernières nouvelles

Les dernières nouvelles

Elles sont déjà là, les premières photos issues de la première partie de la résidence d’artiste à Saint-Jacques de Compostelle, qui a eu lieu le mois de février, invité par Cuarto Pexigo. Au cours de la résidence, j’ai fait une exposition à la galerie-magasin tenda cuarto pexigo et j’ai donné une conférence au Centro Galego de Arte Contemporánea (CGAC) invitée par le Fotoforum Compostela.

Entre-temps, j’ai eu le privilège de faire partie du jury du Concours Photo Phenomena 2019, dont une exposition itinérante est prévue pour le mois de septembre.

Et, en mai, avec Marine Delouvrier (artiste et architecte, en résidence à la Casa de Velazquez pour l’année 2018-2019) nous avons fait une incursion sur le territoire espagnol, pour ce qui pourrait devenir un projet à quatre mains: Un projet où la toponymie et ses échos sont le point de départ de nos recherches visuelles et plastiques.